Les Campagnes

  • 2018 : les inégalités

Quel est l’état des inégalités aujourd’hui, en France et dans le monde ? Comment les inégalités sociales et environnementales interagissent ? Quelles politiques publiques adopter pour les combattre de front ? Et quel rôle pour les ODD dans ce combat ?

Dans un premier temps : le constat ! Entretien avec Lucas Chancel co-directeur du Laboratoire sur les inégalités mondiales à l’Ecole d’économie de Paris

 

  • 2017 – 2020 : #lesODDetNous  

Pour identifier les marges de manœuvre et ancrer les ODD dans les quotidiens des personnes

 

L’Objectif de Développement Durable 1 est : Eliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde. Mais comment cela nous touche-t-il, dans notre quotidien ? En France, une personne sur 7 est pauvre, c’est-à-dire près de 9 millions de personnes dont 3 millions d’enfants. Une personne est considérée comme pauvre lorsqu’elle touche moins de 1 008 euros par mois, c’est-à-dire 60% du revenu médian. La pauvreté n’est donc pas un phénomène marginal ou éloigné : c’est une réalité aux conséquences très concrètes. « Une fois le loyer payé, il ne nous reste qu’une centaine d’euros », témoigne M.B., dans La Voix du Nord

 

ODD 2 : Eliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable
Mais en France, est-ce qu’il y a vraiment des gens qui ont faim ? Oui : en France, 40 000 enfants ne peuvent pas faire 3 repas par jour, et 12% des adultes (1 sur 8) vivent en situation d’insécurité alimentaire. De nombreuses familles doivent se tourner vers la solidarité : le nombre de repas distribués par les Restos du Coeur augmente et a atteint 132,5 millions dans l’année scolaire 2015-2016 ! 38 500 bébés de moins d’un an ont aussi été nourris en un an (soit 1 bébé sur 20).

 

 

ODD 3 : Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge. La santé est un enjeu essentiel pour la personne, et intimement lié à tous les autres domaines de sa vie : la maladie ou le handicap ont des conséquences sur la vie sociale et familiale, l’accès à l’emploi et aux services, les loisirs…
La qualité des politiques de santé est donc essentielle. Sur ce plan, la France est très bien située, avec un modèle de protection sociale universelle qui permet une bonne prise en charge de la plus grande partie des soins, une recherche performante et une médecine de pointe dans de nombreux domaines. Mais des manques de financement nuisent à son efficacité. Si l’Organisme Mondial de la Santé avait classé le système de santé français 1er mondial en 2000, ce niveau baisse depuis, en grande partie à cause des inégalités d’accès.

 

Objectif 4 : Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie. En France, 11,6% des 18-24 ans sortent précocement du système éducatif, ce qui représente 600.000 personnes. Dans une société où le diplôme a une place prépondérante, cette situation fragilise beaucoup leur intégration sociale et leurs perspectives. Ces sujets sont très liés : repenser l’éducation implique donc aussi de réfléchir sur notre modèle de société.

 

 

Le 5ème Objectif de Développement Durable porte sur l’égalité hommes-femmes : “Égalité des genres : parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles”. Il met en avant dans ses cibles des priorités telles que la fin des violences et des discriminations envers les femmes et l’accès à tous types de fonctions, propriétés et droits au même titre que les hommes. Si la situation s’améliore en France, il reste du travail pour que l’égalité soit réelle.*

et si vous repreniez la suite #LesODDetNous…

Les 17 Objectifs de développement durable sont à découvrir ici