A la rencontre des possibles, retour en image sur l’événement

Le 03 février 2018, avec nos partenaires les Petits débrouillards et deux étudiantes bénévoles, Ruth et Marion, nous avons organisé des ateliers permettant de réaliser des conserves aliemntaires. A l’heure des grandes crises, qu’elles soient alimentaires ou financières, chacun cherche à savoir ce qu’il mange et à le payer au prix le plus juste. Le gaspillage alimentaire est autant anti-social, qu’anti environnemental. De la transformation alimentaire à la transformation de nos modes de vie… Retour en image sur ces rencontres des possibles.

Petit retour en image de l’événement!

 

 

 

 

 

         

 

 

 

 

 

 

Cet atelier a clôt deux mois d’accompagnement des habitants fréquentant le centre social de la rue de Tanger (75019) pour l’émergence et l’inscription de projets pour le budget participatif de la Ville de Paris 2018.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

              

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

           

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les projets en lice :

1 – Des Distributeurs Solidaires pour les plus démunis, une solution existe en Angleterre où viennent d’être installés des distributeurs automatiques pour les plus pauvres. Ils sont accessibles en libre-service 24 heures sur 24, résistent au froid, au vandalisme… la proposition est d’expérimenter cette installation devant le centre social qui pourraient aussi gérer des dépôts “anti-gaspi” dans des boîtes à dons, des distributeurs de boissons chaudes.

2 – Cet équipement est à relier à un projet d’équipement pour les maraudes du Centre Social Tanger. Une dynamique intergénérationnelle est à l’œuvre dans le centre social. En effet, petits et grands, partent à la rencontre des plus démunis vivant dans la rue pour leur apporter des plats chauds.

3 – Rénovation des toilettes publiques à Riquet-Stalingrad : “ils sont sales”

4 – Riquet-Stalingrad : moins d’îlots de chaleur, plus de nature pour rendre possible la végétalisation du toit du centre social, des places de parking enherbées dans les rues voisines, la création du jardin partagé au 23 rue Masson, l’installation des perchoirs-nichoirs et hôtels à insectes, la rénovation de la cabane du jardin Flandre-Maroc-Tanger.

 

A UNE PROCHAINE FOIS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

 Non classé