Nos publications

L’impact des transitions énergétiques et de la lutte contre le changement climatique sur le quotidien des familles, les enseignements de OurLife21, avril 2016

rapport OL21 avril

Our Life 21 permet à la population de comprendre les enjeux environnementaux actuels. En effet, il y a aujourd’hui une nécessité de vulgarisation du sujet car les notions relatives au développement durable sont difficiles à appréhender pour le grand public. Cette approche va cependant plus loin : elle permet aux habitants de se projeter dans l’avenir, d’évaluer eux-mêmes leur potentiel d’actions. Elle se révèle donc être un outil novateur et efficace pour susciter l’intérêt et la participation de la population.

Deux catégories d’usage sont particulièrement consommatrices d’énergie et responsables d’émissions de GES : le confort domestique et l’alimentation. Ces deux catégories forment un tout très important : celui des services essentielsLes progrès doivent donc être importants dans ce domaine (efficacité énergétique des logements, agriculture durable, etc.).

Consultez l’étude !

 

Objectifs mondiaux pour le développement durable : quelle place pour le climat ?, 2014

 La note a été réalisée par Juliette Dixon (RAC-F) avec l’appui de Faustine Bidaud (4D).
Remerciements à Jean-Philippe Thomas, Vaia Tuuhia (4D), Alix Mazounie (RAC-F)Et l’ensemble des associations membres du Réseau Climat & Développement pour leurs précieuses contributions et témoignages sur l’articulation entre enjeux Climat et développement.

« 2015 sera une année placée sous le signe du climat et du développement. C’est l’année où les négociations internationales doivent aboutir à un accord mondial de lutte contre les changements climatiques. C’est également l’année où les Objectifs du Millénaire pour le Développement adoptés en 2000 arrivent à échéance et où la communauté internationale doit décider d’une nouvelle série d’objectifs pour le développement – cette fois-ci en tenant compte d’enjeux
sociaux, énergétiques, environnementaux et climatiques qui affectent les dynamiques de développement et constituent aujourd’hui de nouvelles trappes à pauvreté. Il est essentiel que l’accord scellé sous la CCNUCC et les futurs Objectifs mondiaux pour le Développement Durable soient non seulement cohérents mais renforcent l’équité mondiale. 2015, c’est l’occasion pour les pays en développement de s’engager, avec l’appui de la coopération internationale, sur la voie d’un développement durable, sobre en carbone et adapté aux impacts du changement climatique. Cette note vise à mieux comprendre les liens entre dérèglement climatique et développement et propose un état des lieux de la prise en compte du changement climatique dans le processus post-2015″.

Pour lire la note de décryptage, cliquez ici.

 

« Suivi de la Déclaration de Rio+20, propositions et pistes d’actions », avril 2013

Note de décryptage de la mise en œuvre de la Déclaration, « Le Futur que nous voulons »

Cette note de décryptage a été réalisée avec le soutien de l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable (IFDD)

La Conférence des Nations Unies pour le Développement Durable s’est tenue en juin 2012. Rio+20 s’est achevée au terme d’un processus complexe, par une déclaration intitulée « L’Avenir que nous voulons ».  Malgré la faiblesse de ses ambitions, le document renouvelle l’engagement politique en faveur du développement durable. Rio+20 ouvre un nouveau chapitre : une nouvelle vision commune à construire. Sur la conférence en soi, beaucoup a déjà été dit : les constats de replis sur soi, des avancées parcellaires pour certains ou les déceptions de nombreux acteurs qui se sont exprimées au sortir de Rio. Il est néanmoins essentiel d’aller plus loin dans l’analyse de ce que fut le déroulement et les enjeux de la conférence et les positions défendues afin de comprendre dans quelles dynamiques se construit l’après Rio+20. Il s’agit aussi de développer des perspectives ouvertes sur l’avenir, au travers notamment d’échéances nouvelles fixées pour 2015 et d’une mise en cohérence des politiques de développement et des agendas des conventions de Rio (climat, biodiversité, désertification) à échelle globale.
Cette Note de décryptage est un second volet du travail analytique1 entrepris dans le cadre de l’Organisation Internationale de la Francophonie avant la Conférence de Rio pour éclairer un plus grand nombre d’acteurs sur la complexité des processus globaux qui irriguent les politiques aux échelles nationales voire territoriales. Plus que les conclusions de la Conférence de Rio+20 et l’examen des textes et résultats, elle relate les dynamiques lancées depuis juin jusqu’aux conclusions de la deuxième commission de l’Assemblée Générale des Nations Unies fin 2012. L’enjeu est de comprendre les rouages sur lesquels repose la feuille de route 2012-2015 impulsée à Rio et les perspectives à construire.

L’infini dans un monde fini

L’Association 4D est engagé dans un projet de recherche depuis 2011 : « L’infini dans un monde fini: quelles transitions politique, économique et sociale face à la limitation des ressources aux différentes échelles d’action ? ». Cette étude a pour objet de dessiner les chemins de transition vers une économie écologique à horizon 2050. Celle-ci vise à répondre à 4 contraintes et exigences : la confrontation aux limites de la planète ;  la lutte contre les inégalités et la satisfaction pour tous des besoins humains essentiels ; un cadre démocratique d’élaboration des politiques publiques ;  et enfin la proposition de – nouvelles ? – sources de satisfaction pour le collectif et  l’individu.

  • Pour télécharger la note de cadrage de l’étude, cliquez ici.
  • Pour télécharger la note méthodologique, cliquez ici.

Dans ce cadre, 4D a publié deux rapports :

1. « Etat des lieux prospectif sur les ressources naturelles », avril 2013

Pages de TEE__Rapport_final_Etat_des_lieuxCe rapport publié par l’Association 4D en juin 2012 identifie les limites et les contraintes pesant sur les cinq grandes catégories de ressources que sont la biodiversité, les ressources minérales, les ressources énergétiques, les milieux et espaces et enfin l’agriculture et alimentation. Un état des lieux international qui pose les enjeux pour la France et L’Europe. Au cœur de l’analyse, le décryptage des irréversibilités et la mesure, essentielle dans la perspective d’un développement durable, de la rareté au travers de certains critères : réserves / disponibilité, qualité, services et modes d’exploitation (dont coûts), enjeux géostratégiques, incertitudes et évolutions prévisibles. Tantôt réelle, tantôt relative, la rareté alimente controverses scientifiques et débats politiques sur les modalités de gestion de ces ressources et sur ce que cela suppose en termes de partage des avantages et services, d’organisation sociale… et donc de modes de vie.

Téléchargez l’état des lieux prospectif :

Retrouvez le dossier complet sur l’état des lieux des ressources naturelles sur le site de l’Encyclopédie du développement durable.

2.  » Trois visions d’un futur réussi pour la France dans son contexte international en 2050″, avril 2013

rapport-VisionsLe rapport « Trois visions d’un futur réussi pour la France dans son contexte international en 2050 » vise à éclairer l’avenir et alimenter tant les réflexions professionnelles et citoyennes, que les décisions politiques, sur la base d’un cadre opérationnel. Un exercice aujourd’hui essentiel pour porter de nouvelles propositions, sortir des impasses idéologiques et innover. 4D a choisi de s’emparer de l’échelle des sociétés, en s’appuyant sur 4 exigences : l’exigence environnementale, démocratique, sociale et culturelle. Les trois visions sont dénommées « civilisation ». Cette terminologie traduit une volonté de prise en compte transversale des traits qui caractérisent l’évolution de la société. Elles s’inscrivent dans la recherche de nouveaux paradigmes de développement, plus ou moins en rupture avec la société actuelle.

Pour aller plus loin : La revue de presse sur la transition écologique (Scoop It), réalisée par le CIRIDD dans le cadre du programme Transition vers une économie écologique, programme de recherche piloté par la Mission Prospective du Ministère en charge du développement durable.

 

« Pour une économie écologique et équitable _ État des lieux et propositions », décembre 2012

Cette publication a été commandée par la CFDT dans le cadre de l’Agence d’Objectifs de l’IRES.

etudeCFDT

Que désigne-t-on par « économie verte »…? L’usage abusivement publicitaire du qualificatif « vert » n’est pas neuf et ne prédispose pas nécessairement à accueillir avec bienveillance les intentions de ceux qui l’emploient… La notion d’ « économie verte » a en  effet été largement employée sur la scène internationale depuis quelques années, jusqu’à la récente Conférence des chefs d’états dite de Rio+20 où les controverses qu’elle a suscitées ont égalé son succès rhétorique. L’un et l’autre se comprennent en cette période de crise économique et financière. L’apparition du terme, sa sacralisation par l’ONU et plusieurs instances internationales, son adoption par nombre d’Etats membres au moins comme élément de langage labellisé, sont strictement contemporains au désordre accentué qui sévit sur la planète depuis quatre ans. Il nous apparaissait dès lors indispensable de clarifier ce que l’on entend par économie verte, d’en explorer les différentes acceptions. Cet état des lieux cherche à préciser les contours de cette notion et des positions des différents acteurs dans le contexte de l’immédiat après Rio+ 20. Il pose également les objectifs auxquels se doit de répondre une économie confrontée à la limite sur les ressources et aux inégalités sociales.

 

« Mettre au monde une économie verte équitable et une gouvernance démocratique de la planète dans un cadre de développement durable », juin 2012

« Building a fair green economy and democratic governance of the planet in a framework of sustainable development »

Cette note de décryptage a été réalisée avec le soutien de l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable (IFDD)

Quelques jours avant le départ de sa délégation au Sommet des Nations Unies sur le Développement Durable de Rio, en juin 2012, l’Association 4D publiait avec l’Institut de l’Energie et de l’Environnement de la Francophonie (IEPF), une note de décryptage sur les enjeux de cette conférence internationale.

  • Téléchargez la Note de décryptage, en version intégrale, version française. Cliquez ici.
  • Téléchargez la Note de décryptage, en version intégrale. version anglaise. Cliquez ici
  • Téléchargez la Note de décryptage, le résumé, version française. Cliquez ici.
  • Téléchargez la Note de décryptage, le résumé. version anglaise. Cliquez ici.