ODD4

#LesODDetnous : 4. Education de qualité

Objectif 4 : Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie

En France, 11,6% des 18-24 ans sortent précocement du système éducatif, ce qui représente 600.000 personnes. Dans une société où le diplôme a une place prépondérante, cette situation fragilise beaucoup leur intégration sociale et leurs perspectives. Ces sujets sont très liés : repenser l’éducation implique donc aussi de réfléchir sur notre modèle de société.

De fortes inégalités sociales à l’école…

L’enquête internationale PISA classe la France comme le pays à l’éducation la plus inégalitaire de l’OCDE : l’école échoue en effet à résorber les différences sociales, et les augmente même, accroissant les inégalités.

Ces inégalités scolaires sont notamment dues à un important problème de mixité sociale à l’école. De plus les moyens des établissements sont variables : la proportion de professeurs très jeunes et inexpérimentés est 3 à 4 fois plus élevée dans les ZEP que la moyenne, les attentes des professeurs en terme de résultats et les méthodes pédagogiques diffèrent selon les établissements… Un jeune scolarisé dans les établissements les plus défavorisés verra ainsi ses chances d’entrer dans une filière générale au lycée divisées par 2.
Les inégalités sociales ont tendance à se reproduire,à cause des différences de moyens qui sont mis à leur disposition : les conditions dans lesquels ils peuvent réaliser leur travail à la maison (lieu calme pour étudier et.), leur accès à des outils complémentaires (musées, bibliothèque, documentaires…), la disponibilité ou la capacité des parents à les aider dans leurs devoirs…

D’autres éléments sont aussi facteurs d’inégalités, et en particulier les différences entre garçons et filles et le handicap : ainsi, 16 à 40 000 enfants handicapés ne sont pas scolarisés, et beaucoup de ceux qui le sont ne bénéficient que de quelques heures de cours par semaine. Bien sûr, une scolarisation classique n’est pas souhaitable pour tous, mais cela reste un vrai combat pour beaucoup de parents de faire valoir les droits de leurs enfants.

… et dans les études supérieures

S’il n’est pas la seule voie de succès, l’enseignement supérieur n’est pas accessible pour tous dans les mêmes conditions. Les inégalités sociales se retrouvent en effet très fortement dans les études post-Bac : par exemple, 29% des 18-23 ans sont enfants d’ouvriers, mais ils ne représentent que 10% des étudiants, alors que les enfants de cadres supérieurs représentent 17,5% des 18-23 ans mais 30% des étudiants. Et ces inégalités augmentent avec le niveau d’études : les enfants d’ouvriers ne sont que 2,5% en école de commerce !

Nuage 4

Formation professionnelle

Le budget alloué par l’Etat à la formation professionnelle est très important : autour de 32 milliards d’euros, soit environ 1,5% du PIB. Mais elle ne profite pas à ceux qui en ont le plus besoin : ce sont avant tout les cadres, donc les plus diplômés, qui reçoivent ces formations. Les chômeurs et les jeunes, en revanche, en bénéficient peu. Les moins diplômés font peu de demandes de formations, notamment parce qu’ils ne connaissent pas forcément les dispositifs (comme le CIF, le CPF…)
La formation tout au long de la vie est un enjeu important d’une transition réussie, si on ne veut pas laisser des personnes de côté. Il est indispensable, en période de changement, de permettre à chacun de se former pour s’adapter aux nouveautés de la société, et en particulier aux salariés des secteurs les plus touchés, aux seniors…

Une transition globale : repenser l’éducation, c’est repenser la société

L’éducation est à la fois un objectif pour le développement durable et un moyen pour mettre en oeuvre l’ensemble des objectifs. Elle occupe donc une place centrale, en temps que moyen essentiel pour lutter contre les inégalités (ODD 10), notamment entre les sexes (ODD 5) et la pauvreté (ODD 1), pour enseigner de bonnes pratiques de santé (ODD 3), de protection de l’environnement (ODD 13, 14, 15), de résolution pacifique des conflits (ODD 16), pour permettre à tous de travailler dignement (ODD 8)… Elle est donc un apprentissage de la citoyenneté, et doit donner les outils nécessaires pour s’approprier les enjeux, construire un avis critique et être acteur de la société.

Face aux crises climatiques, environnementales… personne ne pourra rester à l’abri. Pour autant, les expertises sont formelles : plus les inégalités sont fortes dans une société, moins elle est durable. Les deux paramètres sont donc totalement imbriqués, et gérer de façon équitable et durable les ressources a un effet mécanique d’équilibre économique et social. Cela nécessite, outre une prise de conscience de la situation, une mise en marche concrète, quotidienne. L’éducation par la mise en pratique de principes, d’actions et d’expériences constitue un des moyens précieux de cette prise de conscience et de cette mise en action.

 

Explorer l’ODD 3 : Bonne santé et bien-être Revenir au sommaire